Anne Hébert

Anne Hébert
(1918-2000)

Poems for AP French Literature Exam
Le Piano, Baigneuse, Les Grandes Fontaines, Nos Mains au jardin
AATF logo
CT Chapter
check out our AP Resource Page



Le Piano

Il a suffi d'une note légère
D'un seul doigt frappée
Par un esclave tranquille

Une seule note un instant tenue
Pour que la clameur sourde des outrages
Enfouis au creux des veines noires
Monte et se décharge dans l'air immobile

Le maître ne sachant que faire
Devant ce tumulte
Ordonne qu'on ferme le piano
A jamais.














Oeuvre Poétique 1950-1990

(Paris: Ed. Boréal/Seuil, 1992),
p. 116.
Baigneuse

Soleil en pluie sur la mer
Soleil roux soleil jaune
Blanc soleil de midi
Bleu soleil sur la mer
Mélange des eaux et du feu
A midi.

Onde profonde où je descends
Mer verte mer bleue
Rutilante
Verte bleue
Profonde où je descends

Du bout de l'eau ramenée
Remonte à la surface
Comme une bulle de jour
Poisson d'argent
Sur le dos sur le ventre
Criblée de flèches d'or

Invente à loisir
Des pièges fins
Des écluses tranquilles
Des nasses liquides
Pour saisir le soleil
Entre mes doigts mouillés.

Oeuvre Poétique 1950-1990
(Paris: Ed. Boréal/Seuil, 1992),
p. 153.

Les Grandes fontaines

N'allons pas en ces bois profonds
A cause des grandes fontaines
Qui dorment au fond.

N'éveillons pas les grandes fontaines
Un faux sommeil clôt leurs paupières salées
Aucun rêve n'y invente de floraisons
Sous-marines et blanches et rares.

Les jours alentour
Et les arbres longs et chantants
N'y plongent aucune image.

L'eau de ces bois sombres
Est si pure et si uniquement fluide
Et consacrée en cet écoulement de source
Vocation marine où je me mire.

O larmes à l'intérieur de moi
Au creux de cet espace grave
Où veillent les droits piliers
De ma patience ancienne
Pour vous garder
Solitude éternelle solitude de l'eau.



Poèmes
(Paris:  Editions du Seuil, 1960),
p. 17-18.

Nos mains au jardin

Nous avons eu cette idée
de planter nos mains au jardin

Branches des dix doigts
Petits arbres d'ossements
Chère plate-bande.

Tout le jour
Nous avons attendu l'oiseau roux
Et les feuilles fraîches
A nos ongles polis.

Nul oiseau
Nul printemps
Ne se sont pris au piège de nos mains coupées.

Pour une seule fleur
Une seule minuscule étoile de couleur
Un seul vol d'aile calme
Pour une seule note pure
Répétée trois fois.

Il faudra la saison prochaine
Et nos mains fondues comme l'eau.


Poèmes
(Paris:  Editions du Seuil, 1960),
p. 49-50.



AATF-CT
Homepage
Francophone Events
around CT & NYC
AP French Lit.
Exam Materials
French Contests,
Scholarships, Grants

French flag, animated
Comments, questions or corrections?
Contact Webmaster / AATF-CT
last updated 7.7.05

French flag, animated